La Gazette de BaB #12 - (06 Novembre 2011)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La Gazette de BaB #12 - (06 Novembre 2011)

Message  Modérateur le Dim 6 Nov - 2:17:47




Présentation de la Gazette de BàB
Bonjour à toutes et à tous!

Voici votre 12eme édition de la gazette, avec une bannière spéciale Halloween!


_____________


Les Brickfilms du Forum
Voici les critiques sur des brickfilms du forum qui sont sortis récemment:

The Halloween of Spiderman!

    Le 31 Octobre dernier, nous avons assisté à la sortie du tout nouveau film d'Heavens, créé spécialement pour l' Halloween. Cette vidéo réalisée dans un temps plutôt restreint (voir interview) a été généralement plutôt bien appréciée par la communauté des brickfilmeurs. À cause de ce manque de temps, Heavens Studios a dû mettre du brouillard qui ne bouge pas, ce qui fait que plan après plan, on voit bien que ce brouillard reste au même endroit, comme une image fixe, ce qui ne rend pas très bien au final selon les brickfilmeurs du forum...

Malgré les voix anglaises un peu molles, et malgré ce fameux brouillard, il est difficile de ne pas apprécier la jolie animation de ce brickfilm. Comme toujours, Heavens a démontré qu'il était très bon question fluidité, humour et décors !

--------

Pour finir, voici une interview avec le réalisateur de ce film très divertissant... Heavens Studios!

Tu sembles dire que tu as manqué de temps pour t'appliquer comme tu l'aurais voulu... Pourrais-tu nous dire en combien de temps tu as réalisé cette vidéo ?

Heavens: Je crois que j'ai réalisé le film en 5 heures en tout, ce qui est, pour la réalisation d'un film d'une durée approximative d'une 1 minute, très court. Ce film étant pour Halloween, je ne pouvais pas me permettre de le mettre sur net un jour en retard ou deux, alors j'avoue m'être un peu précipité.

Beaucoup de brickfilms ''Trick or Treat'' sont uploadés pendant l'Halloween... Comment t'est venu cette idée loufoque de ''L'araignée géante'' (qui fait toute l'originalité du film) ?

Heavens: Ça faisait quelques mois que je regardais ma minifigure de Spiderman, et que je voulais faire un brickfilm humoristique avec. Plusieurs fois j'ai essayé de trouver un scénario, apte à accueillir ce personnage particulier, mais la plupart n'ont pas abouti. Donc, en voulant faire un brickfilm humoristique pour Halloween, je me suis dit "bon sang, mais bien sûr, la voilà mon occasion!".

Tu viens d’acquérir un nouveau logiciel d'effets spéciaux, VisionLab Studio. Penses-tu que grâce à ce programme, tes brickfilms seront plus attrayants visuellement qu'auparavant ?

Heavens: Et bien, pour l'instant je n'ai pas encore apprivoisé toutes les fonctionnalités de ce logiciel, alors je pense que vous ne verrez pas pour l'instant d'améliorations notables sur l'esthétique de mes films. Je vais prendre le temps de bien apprivoiser tous les effets que me donnent ce logiciel, pour donner un résultat optimal pour mes prochaines créations. Par ailleurs, je ne pense pas réussir à dompter ce logiciel pour mon prochain film, "Vengeance", c'est pourquoi je ferais sûrement appel à un collaborateur pour s'occuper des effets-spéciaux de mon film.

J'ai remarqué que tu variais souvent de style, dans tes brickfilms. Tu passes d'Action à Humour, et d'Absurde à Horreur. Penses-tu que cette ''diversification'' des tes vidéos soit ton point fort ?

Heavens: Je ne crois pas vraiment que ce soit un point fort, mais cette manœuvre a un but bien précis: trouver dans quel style je suis le plus fort, le plus performant, et le plus apprécié. Oui, je me cherche encore, je ne sais pas tout à fait quel est le style qui me correspond, mais j'espère, qu'un jour, je le trouverais.

Pour terminer l'interview en beauté, comment avance ton projet, Vengeance ?

Heavens: Merci de poser la question, car il y a beaucoup de nouveautés sur le projet. J'ai prévu en quelque sorte un nouveau départ pour ce film, car le résultat que j'ai eu jusqu'à maintenant ne me satisfait absolument pas. Je n'aime pas vraiment l'idée de vengeance, je trouve ca finalement très basique, et peu imaginatif. Donc, j'ai énormément modifié le scénario, c'est presque si je n'ai pas totalement changé l'histoire. Bien sûr, nombres d'aspects techniques seront toujours présents, les personnages, le mélange noir et blanc parsemé de couleurs inspiré de Sin City etc... Bref, c'est un renouveau pour le projet, car c'est pour l'instant quelques chose que je compte pousser à son maximum. Et comme je l'ai précisé un peu plus haut, comme je veux que ce film soit une grande réussite, je vais surement faire appel à un collaborateur en effets-spéciaux, pour vous offrir un grand spectacle!

- On en parle dans les forums. -

-LGFB Studios
Halloween: 2011 Candies or eat that (HD)

Après The Halloween Of SpiderMan de Heavens Studios, spécialement créé pour le 31 octobre, Vaati nous présente Halloween: 2011 Candies or eat that ! Visiblement cette fête inspire les brickfilmeurs: Orange Brick a lui-même créé un brickfilm sur ce thème et le forum Bricks In Motion a ouvert The Festival of Souls, un concours de brickfilms d'horreur !

Le film commence par un titre sans musique, ce qui gâche un peu le tout et donne une allure "non-complétée" à cette séquence. Un homme au chapeau-haut-de-forme sonne à une maison. A l'intérieur de celle-ci, son propriétaire hésite à garder ses bonbons...

Le film ne contient pratiquement aucune musique et très peu de bruitages, ce qui lui donne un aspect très lent. L'animation est correcte, les décors moyens, et l'éclairage n'est pas très beau. Malgré tout, la fin est bien mise en scène et le film reste agréable à regarder et assez drôle, avec une ambiance plutôt réussie lorsque la figurine doit se résoudre à donner ses friandises...

Bravo à Vaati et bonne continuation à lui pour ses prochains brickfilms !

- On en parle dans les forums. -

- Brick-Movie et LGFB Studios



L'Histoire du brickfilm

Suite de la chronique historique développée par notre éminent collègue, le Dr Aiwha
Cette fois-ci, il nous présente quelques-uns parmi ceux qui ont ouvert la voie du brickfilm.

Partie 3 : Les Pionniers du brickfilm


The Magic Portal est connu pour être le premier brickfilm réalisé, mais Lindsay Fleay n’est pas le seul à s'être intéressé à la technique du Stop Motion combiné aux minifigurines Lego dans les années 1980 et 1990.
En 1985, avant le début du tournage de The Magic Portal, Dave Lennie réalise une animation utilisant des Lego qu'il appelle LegoMation (contraction de Lego et Animation). Intitulé The Original Movie, ce brickfilm de 52 secondes et à l'animation très moyenne peut être plus considéré comme relevant du test que du brickfilm à proprement parler, mais reste la plus ancienne trace d’animation de Lego à ce jour.
En 1987, alors que The Magic Portal est en production, Lego demande à l’entreprise hongroise Vianco Studio de réaliser une série de sept films en stop-motion utilisant des Lego. Les personnages de ces brickfilms ne sont pas des minifigurines, mais des constructions Lego. Les histoires de LEGO Sport Films se déroulent autour de sept sports (Haltérophilie, Football, Ski, Hockey, Gymnastique, Skateboard et Course de F1), un par épisode de cinq minute. Publiés sur cassette VHS, ces brickfilms ont été distribués à plusieurs reprises. En 1987 sous le titre de "LEGO Sport Films", en 1989 sous le titre "LEGO Stories" en 1994 et en 2005 sous le titre de "LEGO Sport Champions", en 1996 sous le titre de "Sport News: The Olympic LEGO Games" et en 1998 sous le titre de "LEGO Action Fun".
En 1989, année de sortie de The Magic Portal, Dave Lennie s’associe avec Andy Boyer pour former WDLN.tv et réaliser Oh Well, un LegoMation de 12 minutes créé en 1989. Bien que sa fluidité laisse encore à désirer, son animation est meilleure que lors du test de David Lennie The Original Movie. Le LegoMation comporte cette fois une histoire, mais la qualité de l’image est très mauvaise, il est parfois difficile de comprendre ce qui est affiché à l’écran (on leur concède, difficile de trouver une caméra HD à l’époque), et les décors sont très simplistes. Ils ont réalisés d'autres LegoMation avant 2000, certains courts, mais d’autres pouvant aller jusqu’à une demie-heure, dont nous ne parlerons pas dans la suite de cet article.
La même année, sont fondés les Studios HARPO, qui réalisent un an plus tard Krieg der Steine (Brick Wars, ou La Guerre de la Brique), un brickfilm allemand dont l'histoire est très librement inspirée de Star Wars, sorti en cinéma treize ans plus tôt. Ce brickfilm ne comporte pas vraiment de stop-motion, et est plus une suite de séquences filmées, les véhicules étant mus par un fil de nylon (rendu invisible par la qualité de l’image), et les personnages par une plaque attachée à leur pieds.
Toujours en 1990, Kevin Burfitt réalise StarLego, un brickfilm reconstituant la célèbre scène de l'attaque que Tantive IV dans Star Wars. Bien qu’étant le premier brickfilm Star Wars, il n’en est pas le moindre. La fluidité ainsi que la qualité de l’image sont correctes, et la vidéo ayant été créée avant la sortie des sets LEGO Star Wars, le réalisateur a su se débrouiller en adaptant en Lego les différents personnages et lieux, parfois non sans humour.
Il faut ensuite attendre cinq ans pour voir à nouveau la trace d’un brickfilm. Natural Born Legomen, sorti en 1995, se veut un hommage à Natural Born Killers, un film de Oliver Stone sorti l’année précédente. Matti von Lauri Beramsigh, âgé à l’époque de 16 ans, l’a entièrement filmé et monté sur VHS-C.
Huit ans après Krieg der Steine, Harpo Studios réalise en 1998 Ein Koenig Reich (L'Empire d’un Roi) qui raconte l’histoire d’un homme qui veut devenir roi. Long de 12 minutes, ce brickfilm humoristique a permis de donner à Harpo Studios "une réputation internationale", le film ayant été "téléchargé de nombreuses fois". Ce qui les a amené à créer d’autres brickfilms après les années 2000.
Avant le développement d’Internet et sites de partage de vidéos tels Youtube et Dailymotion, partager ses films n’était pas très simple, les réalisateurs ayant accès à Internet devaient mettre leur film en ligne sur leur propre site et pour le regarder il fallait le télécharger sur son ordinateur. Plus de brickfilms que ceux cités dans cet article ont sûrement été créés, mais retrouver leur trace n'est pas vraiment possible.
L’arrivée de sites tels que Youtube, a permis de partager ses créations plus facilement, et est un facteur du développement du brickfilm.

- Site Internet de The Magic Portal -
- Site Internet de WDNL.tv -
- LEGO Sport Films -
- Site Internet de Harpo Studios -
- StarLego -
- Natural Born Legomen -


-Aiwha
Je vous propose ensuite les interviews de deux pionniers du brickfilm, Dave Lennie et HARPO Studios.

Interview de Dave Lennie :
Comment vous est venue l’idée de faire une animation avec des Lego ?
La première que j’ai faite, en 1985, avec un équipement très simple, n’avait pas d’audio ni d’intrigue, et n’était pas très bonne. Ma famille n’avait pas de caméra vidéo; nous en avions emprunté une à l’école où mon père travaillait pour enregistrer un évènement pour notre voisin un week-end. Je me rappelle avoir été fasciné par l’idée de zoomer sur mes jouets avec la caméra reliée à la télévision et de pouvoir les voir si grands. Les animer était la prochaine étape logique.

Vous avez réalisé la première animation Lego, quels sentiments en avez vous ?
Je n’arrive toujours pas à croire que personne d’autre n’en ai jamais fait avant, mais tout le monde continue à nous considérer, Andy et moi comme des "pionniers" alors je suppose que c’est vrai. L’animation en stop-motion est quelque chose qui existe depuis aussi longtemps que les caméras existent, c’était simple d’animer avec le camescope que j’ai utilisé. Je veux dire, le King Kong original (celui de 1933) a utilisé de l’animation stop-motion tout au long du film. Je n’arrive tout simplement pas à croire que personne n’avait jamais essayé avec des briques LEGO avant 1985... Les briques LEGO sous leur forme actuelle existent depuis les années 50 environ. Que nous soyons les premiers ou non, ça fait tout de même bien d’avoir aidé à la création de ce qui est maintenant un genre mondial. Mais nous sommes tous des nains assis sur des épaules de géants.

Quand vous avez réalisé ces animations, pensiez vous faire quelque chose de totalement nouveau ?
Je ne me rappelle pas avoir pensé ça. J’avais vu beaucoup d’animations en stop-motion avant (à la télévision, dans des films) et il ne me semblait pas que nous faisions quelque chose de complètement nouveau. J’ai montré à Andy l’animation que j’avais faite en 1985, et il a été captivé par l‘idée de faire une production à part entière (avec une histoire et de l’audio). C’est comme ça qu’on a commencé à travailler sur Oh Well.

De nos jours, faire un brickfilm est simple, était-ce difficile d’en faire dans les années 80 ?
Travailler avec l’un des premiers équipement vidéo grand public était un bon challenge. Il y avait certainement de meilleures manières de faire ce que l’on a fait si l’on avait eu un équipement de professionnels. Mais on a réussi à le faire comme ça. Ce que nous appelions "pépins" à ce moment a fini par ajouter du charme aux films, et c’est vraiment l’histoire et les voix qui les ont fait briller.

Le processus opératoire était plus ou moins le suivant :
D'abord, nous tournions les scènes en utilisant un gros caméscope VHS, et nous animions au fur et à mesure de l'enregistrement. En d’autres mots, nous bougions les figurines, enregistrions un moment, etc. L’une des plus grandes difficultés était de savoir combien de temps il fallait laisser la caméra enregistrer. Vous deviez prendre en compte la vitesse de l’action que vous vouliez animer, mais aussi la compenser du mécanisme de la caméra elle-même. Appuyer simplement deux fois le bouton aussi vite qu’on le pouvait aurait en fait décalé la bande à L’ENVERS et aurait enregistré sur les prises précédentes. Alors nous avons développé un rythme pour laisser la caméra tourner afin d’arriver à un bon rythme d’animation. Mais même quand nous sommes arrivés à être plutôt bons avec le mécanisme d’enregistrement de la caméra, l’animation était toujours saccadée et irrégulière.
Pour les dialogues, nous indiquions quel personnage était en train de parler en leur levant la main. Pour Oh Well, nous avons juste estimé combien de temps ça prendrait pour chaque ligne et nous enregistrions la prise en conséquence. Ça ne marchait pas vraiment bien, alors pour les films d’après, l’un de nous récitait son texte pendant que nous filmions la prise, comme ça nous savions que ça irait plus ou moins.
Une fois que l’animation était tournée, nous doublions alors toutes les scènes dans le bon ordre sur une bande en utilisant deux VCR. A ce moment, nous ajoutions aussi quelques graphiques grossiers générés par l’un de ces VCR: le générique de début et de fin, et les autres titres.
L’audio était probablement l’aspect le plus difficile du tournage. La caméra vidéo avait une fonction "doubler audio" qui nous permettait de ré-enregistrer la bande-son sur la cassette. Avec ça, j’enregistrais chaque ligne ou scène, en allant aussi loin que je le pouvais jusqu’à ce que je fasse une erreur. Ensuite nous devions rembobiner la bande et ré-enregistrer la scène, ou reprendre avant l’erreur, et ré-enregistrer la mauvaise ligne. Après ça, nous utilisions un VCR différent qui avait aussi une fonctionnalité doublage audio, à ceci près que cette machine enregistrait en stéréo et n’allait enregistrer que sur la piste droite de la bande. En utilisant cette machine, les dialogues restaient sur la piste gauche, et nous pouvions ajouter de la musique et des effets sonores sur la piste droite. En passant la cassette sur un VCR mono, les pistes étaient mixées ensemble.
C’était un travail exaltant. C’était difficile d’avoir les bonnes voix en un seul essai, surtout lorsqu’il fallait sauter entre plusieurs personnages (la plupart étaient doublés par moi). Puis, pour couronner le tout, toute la musique et les effets sonores devaient être fait ensemble, avec des lecteurs cassette, des "reel-to-reel" et des lecteurs CD reliés à un petit mixeur pour avoir tout indicé et prêt à partir quand on en avait besoin. Ce matériel devait aussi être fixé au bon niveau, de sorte qu’on ne puisse pas changer le mix après l’avoir fait.
En plus de cela, tout le va-et-vient, lire et enregistrer la cassette prenait du temps... Le matériel commençait à s’user. Notre parodie America’s Funniest Home Videos a été assez ratée à cause de ça. C'est un miracle que nous ayons eu quelque chose d'utilisable sur la bande.

Connaissiez-vous le brickfilm de Lindsay Fleay (The Magic Portal) quand vous avez travaillé sur Oh Well ?
Non, je ne le connaissais pas. À vrai dire, j’ai du regarder qui c’était à l’instant. Vous devez vous souvenir que le monde n’était pas pareil dans les années 80. Il n’y avait pas Internet (en tout cas pas comme aujourd’hui), et on ne pouvait partager nos vidéos avec notre famille et nos amis qu’en leur distribuant des cassettes. Je ne pouvais pas connaître les autres artistes qui étaient là. Lindsay était de l’autre côté du monde en train de créer un chef d'œuvre alors que j’étais juste en train de jouer avec ma caméra.

On dit communément que Lindsay Fleay a fait le premier brickfilm. Contestez-vous cela ? Y-a-t-il une lutte pour la paternité du brickfilm ?
Non, je ne porte aucune mauvaise volonté envers quiconque. Comme je l’ai dit plus tôt, je suis honoré d’avoir participé à cela.

Vous avez continué les brickfilms après 1985, et vous avez vu la communauté du brickfilm grandir, que pensez vous de cette évolution, et comment pensez vous qu’elle évoluera ?
Avec la technologie devenant de moins en moins chère et meilleure que tout ce que nous ayons jamais eu, presque tout le monde peut faire un brickfilm. Et on peut trouver tant d’informations sur comment les faire, comment rendre sa production meilleure... Je pense que c’est super que tant de personnes s’investissent dedans. Juste comme dans les longs métrages, à peu près tout ce que vous voudrez faire dans un brickfilm sera possible, mais en plus facile. Et le nombre de personnes en faisant va entraîner chacun à faire de meilleurs films. Je pense que les films ne vont qu' aller de mieux en mieux au fil du temps.

Vous n’avez pas de nouveau film depuis 2004, pensez en faire à nouveau ?
Pas pour le moment. Bien que nous ayons commencé à faire le montage sur des ordinateurs quand on a fait nos scènes de film (Blazing Saggles, The Road Warrior et The Godfather), on utilise toujours la méthode que l’on connaît pour les filmer : avec une caméra vidéo. Même pour Bork et Breaking News, on a jamais utilisé d’appareil photo, qui est la manière dont on fait des brickfilms maintenant. Bien que je suis sûr que je puisse apprendre les nouvelles techniques, je me sens intimidé par l’avancement des productions de certaines personnes et j’imagine que nous devrions rattraper un certain retard. Un jeune brickfilmeur nous a contacté une fois et était intéressé pour conclure un accord de production avec nous: on écrivait les histoires, enregistrait les voix et on faisait le montage, et il aurait tourné et animé. On l’a envisagé, mais on a décidé de ne pas le faire.
Et ensuite, il y a toutes ces choses qui arrivent quand on vieillit... On se marie, on a des enfants, un travail, et les intérêts changent aussi. C’est difficile d’avoir assez de temps pour être dans sa maison et faire des brickfilms. Je ne pense pas que nous ne revenions jamais.

Interview de HARPO Studio :
Comment vous est venue l’idée de faire des animations en Lego ?
C’est une longue histoire. Quand j’étais enfant, dans les années 50, j’étais fasciné par les cartoons de Walt Disney. J’ai eu ma première caméra 8mm en 1963 et j’ai commencé à créer mon propre cartoon. Mais j’ai rapidement découvert que c’était un travail compliqué et je ne l’ai pas terminé. Plusieurs années plus tard, en 1985, j’ai fait un film Super8 ("What a Circus !"), qui était une combinaison de film en temps réel -- je filmais mes deux enfants (4 et 2 ans) avec leurs jouets -- et quelques séquences animées -- des voitures qui bougeaient, et quelques numéros de cirque avec des figurines Playmobil et, comme j’avais besoin de quelques spectateurs, des figurines Duplo aussi. À cette époque Lego n’avait pas encore ses petites figurines. Par conséquent, plus aucune animation en stop-motion n’était possible.
En 1989, je suis passé du Super8 au Video8. Mais mon nouveau caméscope ne pouvait pas filmer une seule image à la fois. Néanmoins, je voulais toujours faire quelques films avec mes enfants et pour mes enfants, et nous avons fait deux autres films avec des Playmobil en les animant à la main ou en les déplaçant avec des fils.
Entre-temps, LEGO a lancé ses petites figurines aussi. Nous avions un grand fond de figurines Star Wars et des vaisseaux spatiaux LEGO. En 1990, je me suis difficilement rappelé de l’histoire du premier Star Wars (titre en allemand "Krieg der Sterne") et j’ai essayé de l’adapter pour créer mon propre film animé "Krieg der Steine" (La Guerre des Briques). Encore une fois, je ne pouvais pas utiliser la technique du stop-motion, mais c’est tout de même un bon petit film.

Connaissiez vous les traveaux de Lindsay Fleay (The Magic Portal) et de Dave Lennie/Andy Boyer (The Original Movie, Oh Well) quand vous avez travaillé sur Krieg der Steine ?
Non, je ne savais pas que d’autres personnes faisaient des films animés.

De nos jours, faire un brickfilm est très facile, était-ce difficile d’en faire en 1990 ?
Comme je l’ai dit plus tôt, c’est dur de créer un film animé lorsqu’il n’y a pas de technique de stop-motion. Ça s’est terminé quand j’ai reçu ma nouvelle caméra JVC. J’ai alors projeté de commencer un nouveau projet et d’écrire une petite histoire avec un roi cherchant un cheval. Pendant les vacances, en 1998, je l’ai mise en pratique ("Ein König Reich", "The King’s Kingdom" en anglais) en utilisant l’option "une image" de la caméra (qui était en réalité plus une option "3 images en même temps") qui enregistrait sur une cassette et que j’ai copié sur une cassette VHS à la fin.

Vous avez fait l’un des premiers (ou le premier) brickfilm allemand, quels sont vous sentiments par rapport à ça ?
J’ai peut-être fait l’un des premiers brickfilms allemands, mais je ne le pense pas trop. J’ai fait des films parce que je voulais montrer à mes enfants qu’il y avait de la vie dans leurs jouets et seulement pour s’amuser un peu.

Vous avez continué à faire des brickfilms depuis 1990, et vous avez vu la communauté allemande des brickfilms grandir, que pensez vous de cette évolution, et comment pensez vous que le brickfilm allemant va évoluer ?
Pendant des années, je ne savais pas qu’il y avait quelque chose de spécial dans le fait de faire des films avec des Lego. Je ne connaissais pas le mot "brickfilm" et je ne connaissait personne d’autre en faisant. En 2002, j’ai eu mon propre site Internet , et début 2003 j’ai pensé que ce serait bien de montrer "Ein König Reich" aux autres personnes sur Internet. C’est à cette époque que j’ai cherché d’autres films Lego et ai trouvé les premiers articles parlant de "brickfilms". "Ein König Reich" a été téléchargé très souvent et quelques personnes m’ont écrit de bons e-mails. Cela m’a encouragé à créer d’autres films. J’ai regardé la communauté de Brickboard (NDLR: Brickboard est le grand forum des brickfilmeurs allemands) et j’ai été ravi de voir que de nombreuses jeunes personnes avaient ce super hobby. Je ne peux pas regarder chaque brickfilm présenté sur Internet aujourd’hui, mais à chaque fois que je regarde ce qu’il s'y passe, il y a plein de brickfilms pleins d’art que j’apprécie vraiment.

Prévoyez vous d’autres brickfilms ?
En ce moment je n’ai pas d’autre nouveau brickfilm prévu. Peut-être quand j’aurais quelques petits-enfants, je recommencerais...

-Aiwha





Les brickfilms venus d'ailleurs


LEGO Red Brick Saga

Paganomation a réalisé récemment quatre petites animations portant sur le même sujet: "The Red Brick" ("La brique rouge").

Chacun de ces brickfilms porte sur une gamme développée par LEGO (Pirates des Caraïbes, Harry Potter, Alien Conquest et Star Wars).

Le réalisateur a visiblement et certainement voulu donner encore plus de succès aux LEGO qu'il y en a à présent et de la grandeur en voyant ce que nous avons au début et à la fin de ces petites vidéos.

Il y a tout d'abord un petit générique, des ouvriers construisant le grand logo LEGO, suivi d'un petit message en dessous disant "It all starts with just one LEGO brick" ("Tout commence avec une seule brique LEGO"). Et après l'animation, nous avons droit à nouveau à un petit message. Mais cette fois-ci, il est différent dans chacune de ces vidéos car il est approprié au thème du brickfilm. Si, par exemple, il relie à l'aventure (voir celui du thème des Pirates des Caraïbes ICI), nous aurons: "The adventure begins with just one brick" ("L'aventure commence avec une seule brique").
Dans ces films, la brique a l'air très simple et grossière, mais nous pouvons très bien voir qu'elle est précieuse et que les personnages se débattent pour avoir ce pavé en plastique rouge, sans même lire les messages du début et de la fin de ces brickfilms.

Enfin, pour parler des aspects technique de ces films, nous pouvons dire que c'est comme d'habitude pour les films de Paganomation: animations fluides, effets réalistes et nous avons le plus gros point fort tout de même pour les décors qui sont très compliqués et très bien réalisés. Évidemment, être en collaboration avec LEGO Group doit sans doute bien aider à faire d'aussi beaux décors, car il peut avoir toutes les briques qu'il souhaite.


- On en parle dans les forums. -

- Simonach


Lego Imposters

LEGO Imposters est le dernier chef d’œuvre du célèbre et talentueux brickfilmeur Michael Hickox.
La vidéo commence par un titre nous mettant dans l'ambiance du film, avec une prison et des voitures des police, tout comme le gâteau d'anniversaire dans Lego Birthday Party, ou le panneau lumineux dans Lego Magic Show, brickfilms réalisés tous deux par Michael Hickox.

Dès que le film commence, on reconnait tout de suite son réalisateur par l'ambiance sonore, sans musique, mais avec énormément de bruitages de ville, de voiture, d'oiseau, donnant énormément de réalisme au brickfilm. Comme d'habitude dans les films d'Hickox, le ciel est constitué de plaques bleues et les décors sont très réalistes.

Le film commence donc par un travelling de nombreuses maisons, jusqu’à ce qu'on s'arrête sur l'une d'elles, petite avec de l'herbe vert kaki autour, avec des briques de toutes les couleurs et mal encastrées contrairement aux autres qui ont un beau jardin coloré bien propre. Cette maison est en Mega-Block. La plaque verte aussi. Même les arbres autour sont en Mega-Block.

On entend une sirène de police et deux voitures s'arrêtent devant cette maison. Trois policiers en sortent et entrent dans la maison qui est habité par une figurine Mega-Block (voir image), qui s'enfuit en courant et saute dans une petite voiture rose qui roule très lentement. Les policiers sautent également dans leurs voitures et la course poursuite commence... Mais la voiture Mega-Block, fragile, se casse. Normal, elle est en Mega-Block !

Au final, "l'imposteur" est arrêté et enfermé dans une prison où il retrouve trois autres "Lego Imposters", des figurines "copiant" les LEGO sans en être. On entend un policier dire: "Get in jail! You're nothing but a LEGO imposter!" ("En taule! Tu n'es rien qu'un imposteur LEGO!"), et , sur cette phrase, le film se termine.

Comme dans les films de Michael Hickox, l'animation est très fluide, la façon dont la voiture Mega-Block roule est très réaliste. Comme toujours une absence de musique, mais les bruitages d'ambiance sont omniprésents : oiseau, bruits de voitures, sirènes de police, etc.

Le scénario anti-Mega-Block est assez drôle et à prendre au second degré. Le film se termine par "to be continued" ("a suivre"), ce qui suggère un deuxième épisode... Et pourquoi pas une revanche pour les "LEGO Imposters" ?

- On en parle dans les forums. -

- Brick-Movie




L'actualité du forum

Le concours de décors de scènes historiques

Ce concours de décors est le plus récent et a été créé par Abeille (nouveau pseudonyme de Guep).
Les règles sont les suivantes: reproduire une scène historique célèbre en LEGO (Vercingétorix rendant les armes, César se faisant assassiner, le sacre de Charlemagne, la fuite de Louis XVI, etc), avec suffisamment de détails qu'on puisse l'identifier facilement.

Cependant, quelques petits problèmes vont se poser dès la première semaine après l'ouverture. Tout d'abord, il y avait eu un concours imaginé pas Robert Elbrick Studio en début d'année, portant à peu près sur le même thème et qui n'avait jamais commencé (erreur de la modération qui a oublié de délocker le topic). Abeille et Robert Elbrick Studio ont alors décidé de faire une collaboration sur ce concours, se sont mis d'accord et le quiproquo s'est arrangé.
Mais, il y a encore un autre souci. Il semblerait que tous les participants s’étant inscrit sur ce concours veulent être jurés. Il n'y a dès lors qu'un seul candidat... Si aucun autre participant ne se manifeste, ce concours risque de tomber à l'eau...

Alors, si vous avez une petite idée de décor historique, n'hésitez surtout pas à vous inscrire à ce concours! De plus, chaque participant gagnera "une tarte arc en ciel, de la confiture de lama ainsi que du rodéo de lamasticot", dixit Abeille.
La date limite de remise de vos photos est le 25 novembre. Bonne chance si le cœur vous en dit!

- On en parle dans les forums. -

- Simonach


BàB's Comics
Cette semaine, c'est R-creator qui nous a créé une BD composée de quatres petites histoires, toutes parlant d'une plante pas comme les autres...
N'oubliez pas que vous pouvez toujours envoyer par MP une BD à un membre du staff; si elle nous plaît, elle sera dans la prochaine gazette !


(Cliquez pour agrandir)
À bientôt pour de nouvelles BD !



À la prochaine!
A dans 15 jours pour la 13ème édition de la gazette !

Nous espérons que vous avez passé de bonnes vacances, et que la chasse aux bonbons a été fructueuse pour ceux qui fêtent Halloween !

-Édition du 06 novembre 2011, rédigée par tout le staff + les rédacteurs, design de la bannière par thedemon350 (customisée par Brick-Movie) et design de la rubrique des B-D par Brick-Movie.


------------------------------------------------------------------
avatar
Modérateur
Modérateur
Modérateur

Messages : 80
Date d'inscription : 10/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Gazette de BaB #12 - (06 Novembre 2011)

Message  noneffetick le Dim 6 Nov - 4:25:28

First ! ^^
Superbe gazette comme d'hab !
Je n'ai pas tout lu car il est tard mais les brickfilms d'halloween (que j'avais déjà vus) et la BD m'ont beaucoup plu^s ! Je visionnerai un de ces quatres the lego imposter

Merci aux redacteurs !
avatar
noneffetick

Messages : 433
Date d'inscription : 12/06/2011
Age : 20
Je fais des brickfilms depuis : Juin 2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Gazette de BaB #12 - (06 Novembre 2011)

Message  goj le Dim 6 Nov - 11:03:55

Bonne gazette, vraiment pas mal l'histoire des brickfilms. J'ai bien aimé !
avatar
goj
Rédacteur Gazette
Rédacteur Gazette

Messages : 4737
Date d'inscription : 09/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Gazette de BaB #12 - (06 Novembre 2011)

Message  Aiwha le Dim 6 Nov - 12:48:45

goj a écrit:Bonne gazette, vraiment pas mal l'histoire des brickfilms. J'ai bien aimé !
C'était pas trop lourd l'article sur les pionniers du brickfilm ? ^^'

Moi j'adore la BD de R-Creator !

_________________

avatar
Aiwha
Administrateur
Administrateur

Messages : 3650
Date d'inscription : 30/08/2009
Age : 22
Je fais des brickfilms depuis : Depuis environ 2005

Voir le profil de l'utilisateur http://aiwha-brickfilms.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Gazette de BaB #12 - (06 Novembre 2011)

Message  Borbag le Dim 6 Nov - 13:27:24

Aiwha a écrit:Moi j'adore la BD de R-Creator !
Oui, elle est pas mal !
avatar
Borbag

Messages : 40
Date d'inscription : 30/10/2011
Age : 21
Je fais des brickfilms depuis : Heu... Pas longtemps

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Gazette de BaB #12 - (06 Novembre 2011)

Message  Destroy817 le Dim 6 Nov - 13:58:47

Des interviews des deux grand pionnier du BrickFilm


Super gazette comme d'ab !


Par contre, la BD, est toujours aussi inutile et barbante :hap:

Destroy817

Messages : 624
Date d'inscription : 14/02/2009
Age : 671
Je fais des brickfilms depuis : "Eh bien j'espère qu'il y a du feu dans l'espace. J'espère que tu iras dans l'espace et que tu te feras cramer."

Voir le profil de l'utilisateur http://www.flickr.com/photos/78351147@N06/sets/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Gazette de BaB #12 - (06 Novembre 2011)

Message  Aiwha le Dim 6 Nov - 14:01:24

Destroy817 a écrit:Des interviews des deux grand pionnier du BrickFilm

J'ai essayer de contacter tous les autres pionnier dont je parle dans l'article, mais soit leur adresse mail n'était pas disponible sur Internet (ou fausse) soit ils n'ont pas répondu.

_________________

avatar
Aiwha
Administrateur
Administrateur

Messages : 3650
Date d'inscription : 30/08/2009
Age : 22
Je fais des brickfilms depuis : Depuis environ 2005

Voir le profil de l'utilisateur http://aiwha-brickfilms.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Gazette de BaB #12 - (06 Novembre 2011)

Message  monstrounet le Dim 6 Nov - 14:27:09

Pas mal du tout les articles !continuez comme ça(je veux bien être interviewer si vous le voulez bien , mais e sera après que je sorte mon prochain brickfilm...) .
avatar
monstrounet

Messages : 1735
Date d'inscription : 09/05/2010
Age : 19
Je fais des brickfilms depuis : Depuis fin mars 2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Gazette de BaB #12 - (06 Novembre 2011)

Message  Bendo62 le Dim 6 Nov - 17:23:03

Encore une gazette magnifique.
La BD m'a bien fait rire surtout que 4 gags en une seule planche au lieu d'1,c'est mieux.
avatar
Bendo62

Messages : 340
Date d'inscription : 18/08/2011
Age : 17
Je fais des brickfilms depuis : Le 15/08/2011.

Voir le profil de l'utilisateur http://dtbrickfilmeur.jimdo.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Gazette de BaB #12 - (06 Novembre 2011)

Message  goj le Dim 6 Nov - 17:46:58

Bendo62 a écrit:La BD m'a bien fait rire surtout que 4 gags en une seule planche au lieu d'1,c'est mieux.

4 gags ? Je n'en vois qu'un...
avatar
goj
Rédacteur Gazette
Rédacteur Gazette

Messages : 4737
Date d'inscription : 09/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Gazette de BaB #12 - (06 Novembre 2011)

Message  Aiwha le Dim 6 Nov - 18:05:59

goj a écrit:
Bendo62 a écrit:La BD m'a bien fait rire surtout que 4 gags en une seule planche au lieu d'1,c'est mieux.

4 gags ? Je n'en vois qu'un...

En fait c'est plus 4 strips regroupés en une planche.

_________________

avatar
Aiwha
Administrateur
Administrateur

Messages : 3650
Date d'inscription : 30/08/2009
Age : 22
Je fais des brickfilms depuis : Depuis environ 2005

Voir le profil de l'utilisateur http://aiwha-brickfilms.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Gazette de BaB #12 - (06 Novembre 2011)

Message  goj le Dim 6 Nov - 18:08:31

Aiwha a écrit:
goj a écrit:
Bendo62 a écrit:La BD m'a bien fait rire surtout que 4 gags en une seule planche au lieu d'1,c'est mieux.

4 gags ? Je n'en vois qu'un...

En fait c'est plus 4 strips regroupés en une planche.

Après relecture, j'ai vu que effectivement en pouvait décomposer en 4 parties. J'avais même pas fais attention au jeu de mot avec Racine ! ^^
avatar
goj
Rédacteur Gazette
Rédacteur Gazette

Messages : 4737
Date d'inscription : 09/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Gazette de BaB #12 - (06 Novembre 2011)

Message  Mr.Esheta le Dim 6 Nov - 21:27:06

Felicitations pour cette gazette .
avatar
Mr.Esheta

Messages : 339
Date d'inscription : 18/04/2011
Age : 19
Je fais des brickfilms depuis : Avril 2011 .

Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/user/RamMuse20?feature=mhee

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Gazette de BaB #12 - (06 Novembre 2011)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum